Le monstre politique

À la Une

La famille se divise encore. Les morts et les vivants. Le monstre de combat rejaillit. Sa vie splite en deux. Une partie dans la lumière et une partie dans la noirceur. De nouveau ce combat  : humanisme ou barbarie. En vouloir à la terre entière, s’effondrer de douleur dans les rues, vouloir rejoindre sa famille de l’au-delà. «  S’étendre sur l’asphalte et se laisser mourir  »? Le corps s’impose comme espace de survie où la petite fille se camoufle sous des couches adipeuses. Le morbide colonise sa vie et son corps. Le monstre ressurgit, lui permet de tenir et de revenir vers la Lumière.